Démarrer ou arrêter la musique

Projet ferroviaire : Débat public Bordeaux Espagne

Le collectif à l'examen du dossier du maître d'ouvrage qui lui a été communiqué ne peut être que favorable au développement du ferroviaire. Toutefois ce développement ne doit pas se faire au détriment des lignes ferroviaires existantes .Il doit permettre au contraire de mettre en valeur tous les lignes de chemin de fer pour rééquilibrer  le transport des personnes et des marchandises entre le rail et la route.
Le Collectif prend note que ce projet comme le dit M. Michel Boyon dans son introduction " constituera un outil précieux pour l'aménagement du territoire… et sera le gage d'un renforcement de la cohésion territoriale, ainsi que d'un développement local plus rapide et plus soutenu. "
Actuellement les grands flux de transport transitent du nord de l'Europe vers la péninsule ibérique par:

  •                 l'axe atlantique
  •                 l'axe rhodanien-méditerranée
L' examen  du chapitre de la page 24 sur la problématique des transports en Aquitaine nous interpelle car  la carte des réseaux ferroviaires en 2006 est incomplète. La ligne Agen-Périgueux a tout simplement été oubliée !!!
Or cette ligne comme vous le savez a été construite en 1863 avec une infrastructure apte à recevoir 2 voies. Cette ligne  qui se prolongeait sur Auch et Tarbes  était un maillon  d'une ligne qui devait franchir les Pyrénées vers Saragosse.
Pour répondre à la demande de transport envisagée à l'horizon 2020, vous envisagez de créer  deux voies supplémentaires entre Irun et Bordeaux. Ne pourrait-on pas envisager l'étude d'une ligne nouvelle mixte centrale (voyageurs, fret) traversant les Pyrénées  de Saragosse à Limoges . Cette ligne dédiée en priorité au transport de marchandises, qui pourrait ne pas être une ligne à grande vitesse, serait un vecteur de développement économique à la fois pour les régions Aquitaine, Midi-Pyrénées et Limousin. Elle éviterait les difficultés de longer la côte atlantique du pays basque, éviterait la traversée de Bordeaux, avec les risques liées aux matières dangereuses transportées,  permettrait de mettre en valeur des villes moyennes comme Pau, Tarbes, Auch, Agen, Périgueux. Il est à noter que la ligne à grande vitesse Madrid-Saragosse est une ligne mixte voyageurs/fret, de même que la future ligne TGV Poitiers-Limoges.
Cette ligne nouvelle éviterait de réaliser une ligne à grande vitesse reliant Toulouse à Bordeaux et éviterait les problèmes de la traversée des vignobles de Saint-Emilion.
Le coût d'une telle infrastructure est bien sûr à chiffrer, mais je pense que comparativement aux solutions envisagées actuellement, elle resterait économiquement raisonnable



Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : samedi 25 mars 2017