Démarrer ou arrêter la musique

Compte rendu


Titre de votre paragraphe

CODELIAPP
(Collectif de défense de la ligne Agen-Périgueux-Limoges-Paris)
Compte-rendu du conseil d'administration du 28 juin 2016.



Présents : Arnac Sylviane (co présidente), Jolly J.Pierre (co-président), Siders Monique (trésorière), Valadié Jacques (administrateur), M. Simon Pierre (administrateur), Mairie de Blanquefort sur Briolance et mairie de Saint Front sur Lémance, Mme Costes Marie, Conseillère Régionale

Etaient excusés : M. Costes Jean Louis Député maire de Fumel, M Brouillet Jean Jacques (maire de Monsempron-Libos) en raison de la réunion de son Conseil municipal, M. Cassany Pierre, maire de Villeneuve sur Lot, M. Bonneilh André, maire de Trentels, M. Verrier Jean Pierre (secrétaire), M. Maisonnave Marc (secrétaire adjoint), M. Durou Jean Luc, M. Pons Jacques, M. Barutello Sylvain,

En préambule, Mme COSTES, Conseillère Régionale est remerciée pour sa participation à la réunion, celle-ci attestant de son intérêt à la cause défendue par le Collectif.

Confirmant ce constat, elle indique avoir rencontré d'autres collectifs (autres départements de la nouvelle Région) de même nature que le CODELIAPP.

Elle précise que des groupes de travail ont été mis en place avec Renaud Lagrave (président des transports TER en nouvelle Région Aquitaine Poitou Charentes). A la suite d'une présentation, ces groupes étudieront les divers dispositifs vont être étudiés proposés sur le territoire de la nouvelle Région.

Mme Costes expose qu'elle a présenté une motion à l'initiative du Groupe Les républicains/CPNT, lors de la séance du 27 juin au Conseil Régional, sur l'aménagement des lignes de TER, mais que la majorité a voté contre ; une autre motion doit être présentée au mois d'octobre prochain ; on ne peut que regretter ce positionnement hâtif, d'un texte qui dénonçait de façon précise les manquements observés de longue date concernant la gestion des TER (cette motion est annexée au présent compte rendu)

La ligne Agen Périgueux : travaux entre Monsempron Libos et Siorac en Périgord (limitation de vitesse à 80 kms/h après les travaux ?)

Sur ce point, il est rappelé que la Région avait repris la charge des transports TER en 2002.
Marie Costes insiste sur le fait que l'accent doit être mis sur le soutien du "train du quotidien" et non exclusivement sur la ligne LGV.

La question des travaux a été largement évoquée lors du Comité de ligne qui s'est tenu au Conseil Départemental (Agen) le 8 juin dernier ; l'élu régional (Renaud Lagrave) a rappelé que chaque jour il y a une annonce de la SNCF expliquant qu'il y a des problèmes, notamment celle selon laquelle la vétusté de la ligne Agen/Périgueux nécessite la réduction de la vitesse.

A propos de celle-ci, Jacques Valadié rappelle que ces ralentissements peuvent étonner lorsqu'ils surviennent après la réalisation des travaux censés rénover la ligne.

M. Lagrave a indiqué que la ligne était en net recul en terme de fréquentation, soit  2,4%, et largement en deçà du niveau d'exigence et de qualité de service attendu.

la question des effectifs a été de nouveau rappelée sachant qu'en début d'année la Région apprenait qu'il manquait 30 conducteurs de train dans les effectifs de la nouvelle grande Région, de sorte que tous les trains ne peuvent être assurés ; par ailleurs,  les retards de livraison des nouvelles rames Ter Régiolis ont cette conséquence que la SNCF "navigue à vue" ...

Réouverture Ligne SNCF Villeneuve Penne : où en est-on ?

Ce projet est toujours repoussé et le CODELIAPP martèle que le coût estimé pour réhabiliter cette ligne était manifestement exorbitant (35 millions d'euros), sachant qu'un autre projet similaire est loin d'atteindre ce montant : la réouverture d'une ligne de 25 kms (entre Buzencenais et Châteauroux) a été estimée à 6 millions d'euros avec 3 ponts et 4 PN supprimés.

Rappel de la position du CODELIAPP sur la ligne à grande vitesse LGV Bordeaux Toulouse (si elle se fait ...)

Le CODELIAPP n'est pas opposé au principe de la LGV à deux conditions :

1/ d'abord la remise en état de la ligne existante Bordeaux Toulouse ;
2/ Pas de rupture de charge entre la gare centre d'Agen et la future gare LGV d'Agen.

Mme Costes souligne que le financement de la ligne Bordeaux Toulouse est loin d'être finalisé à ce jour, ni même acquis.

Assises du ferroviaire le 30 avril dernier à l'initiative de Convergence Nationale Rail à Montreuil

Sylviane Arnac et Jacques Valadié ont participé à ce séminaire ; la contribution du CODELIAPP à ces assises a consisté, entre autres actions, à confirmer que deux lettres ouvertes ont été adressées, l'une au nouveau Président du nouveau Conseil Régional Alain Rousset, forte de la signature de 200 élus (membres des conseils municipaux) et l'autre au Directeur de la future Région Bordeaux, Poitou Charentes.

Point sur les finances :

Le solde du Collectif s'élève, au 27 juin 2016, à 3 446,96 €.
Depuis le début du présent exercice,

·                les apports résultent :
1 - des subventions accordées par les communes qui nous soutiennent : 55 € par Saint Sylvestre le 1er décembre  2015, 150 € par Villeneuve-sur-Lot le 15 avril 2016, 80 € par Penne d'Agenais le 18 mai 2016, 50 € par Blanquefort s/Briolance le 26 mai, 100 € par Montayral, le 10 juin 2016 
2 - des ventes de cartes d'adhésion 255 € soit 51 adhérents.
·                les dépenses (598,40 €) se détaillent comme suit : assurance annuelle pour la tenue des réunions auprès de la société Generali Iard 157,58 €, l'adhésion annuelle a Convergence Nationale Rail d'un montant de 30 € , le soutien à Radio 4, 17 € ; le reste consistant en frais de fonctionnement (frais de déplacement et frais de secrétariat, ainsi que achats consommables et timbres affranchissement).

Fermeture des guichets des gares

Le Collectif déplore la fermeture du guichet de la gare de Belvès .....

Questions diverses :

Jacques Valadié souligne qu'il a profité de la l'occasion de la rencontre Région/SNCF du dernier Comité de ligne à AGEN, pour rappeler aux représentants de la SNCF, présents à cette séance, qu'à ce jour, s'agissant du courrier adressé en février dernier à M. DEVAUX (Directeur TER/SNCF), aucune réponse n'est encore parvenue à notre Collectif, pas même une lettre d'attente !

Il conclut en rappelant qu'ayant assisté, avec Sylviane Arnac aux Assises ferroviaires du 30 avril à Montreuil la qualité des débats étaient à souligner de même que la participation de 88 associations et collectifs de même nature que le notre.

La séance est levée à 19h 30.

le co-président

Jean Pierre Jolly














Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : samedi 25 mars 2017