Démarrer ou arrêter la musique

Assemblée Générale du 16 décembre 2017

COMPTE RENDU DE L'ASSEMBLEE GENERALE de
la CNR du16 décembre 2017

Didier Le Reste, président de la CNR, introduit la séance en remerciant le comité
d'établissement des cheminots de Paris Sud-Est qui a mis à disposition la salle pour cette AG.
Il indique des participants excusés (le secrétaire Laurent Russeil, le député Hubert Wulfranc,
l'ADLF Nancy-Merrey qui tient son AG annuelle le même jour…). La salle observe une
minute de silence à la mémoire des victimes du tragique accident survenu tout récemment à un
passage à niveau à Millas dans les P.O.
Didier Le Reste présente ensuite le rapport d'activité annuel de la CNR, qu'on trouvera
ci-joint.

Plusieurs intervenants interviennent pour leurs secteurs respectifs, dont S. Arnac pour notre Ligne Agen Périgueux :

Sylviane Arnac (CODELIAPP) : nous sommes en plein dans le combat en ce moment car nous
avons appris de source officieuse que la Nouvelle Aquitaine veut supprimer 4 lignes de la
région, dont la nôtre (Agen-Périgueux). Notre secteur est très enclavé : c'est le train qui nous
sauve ; il y a déjà une forte dégradation du service.
La ligne Agen-Périgueux-Paris tient aussi fort à coeur à Périgord Rail Plus ; nous nous sommes
regroupés. Nous sommes passés dans toutes les mairies de la ligne (y compris quand les gares
7
ont fermé), puis dans les autres mairies du secteur. Nous avons réussi à les fédérer. Lors d'une
première réunion, les maires étaient très remontés, ils savent que l'avenir de leurs communes
passe par le train (on n'a plus d'usines, on ferme les écoles, les commerces disparaissent, la
population vieillit). À notre initiative une lettre type a été adressée par chaque maire au
conseiller régional chargé des transports, sans se faire d'illusion (en général, il répond dans les
6 à 8 mois). Il y a deux nouveaux ralentissements, on perd encore 6 minutes sur le trajet.
On demande au conseiller régional de recevoir tous les maires du secteur ; il n'y a pas encore
de réponse. Tous les maires vont donc l'appeler durant la même semaine pour demander de
nouveau un rendez-vous. S'il n'y a toujours pas de réponse mi-janvier, on envisage d'affréter
des bus de partout pour aller faire pression. On nous répond actuellement que nous ne sommes
pas concernés, mais nous avons vu les documents ! La pétition est signée, des gens nous
rejoignent, nous avons bon moral.

G Pépy, président de la SNCF et fossoyeur du train

G Pépy, Président de la SNCF et fossoyeur du train

Assises ferroviaires de Convergence Nationale du rail à MONTREUIL (93) du 30 avril 2016


Les Assises ferroviaires, à l'initiative de CNR, nous ont permis de constater que nombre d'élus nationaux, soutenus par les nombreuses associations d'usagers ferroviaires (87), ont la volonté de développer ce service public de plus en plus attaqué : TET et trains de nuit, transport FRET et voyageurs.

La multiplication des comités de défense de lignes en est une bonne illustration face au désengagement de l'Etat et de la SNCF.

Le reconquête des territoires, la reconquête industrielle et le développement des transports publics de voyageurs et marchandises en intermodalité avec le transport routier et maritime doivent être prioritaires !

Pourquoi pas le retour des monopoles d'Etat afin que celui-ci joue son rôle de stratège ?

                                  Le service public est toujours une idée révolutionnaire

Extrait "La vie du Rail" 18 juillet 2014

Assemblée de Convergence nationale Rail  
la-vie-du-rail-001.jpg
Cliquer sur le lien ci dessous pour accéder à l'article de presse ......
Communique de presse Manifestation de CLERMONT FERRAND du 3 mars 2012


Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : vendredi 12 janvier 2018