Démarrer ou arrêter la musique

M. le Président de la
communauté de communes du Fumélois Lémance
à
Monsieur le Président du Conseil Régional d'Aquitaine
Hôtel de Région
14, rue François de Sourdis 33077 BORDEAUX CEDEX

Objet : SRIT 2ème phase
Fumel, le 27 Octobre 2008

Monsieur le Président,

Le mercredi 8 octobre, la Communauté de Communes Fumélois-Lémance, représentée par Monsieur Jean Jacques BROUILLET maire de Monsempron-Libos, a participé au volet 3 du SRIT stratégie 2020, actions liées au transport de voyageurs.
La présentation rapide faite par le rapporteur nous a présenté un plan d'actions qui prévoit un budget de près de 12 milliards d'euros pour insérer la région aquitaine dans le réseau de la grande vitesse ferroviaire.
Si je me réjouis de l'arrivée du TGV à Agen, par une infrastructure nouvelle, je m'interroge sur les actions que vous envisagez de mettre en œuvre, pour le désendavement ferroviaire du fumélois.
En effet aucune ligne de crédit n'est prévue pour permettre de raccorder sans rupture de charge la. ligne Limoges-Périgueux-Monsempron Libos-Agen à la gare Agen TGV et à la gare de Limoges TGV, même si cette dernière n'est pas de votre compétence.
La ligne Limoges-Agen ne doit pas être délaissée mais doit au contraire être développée et assurer un transport pour tous comme vous le préconisez à une tarification supportable pour tous.
Un usager du train fumélois se voit proposer par exemple pour se rendre à Paris, un billet via Agen et Bordeaux dont le prix est supérieur de 30% à un trajet Monsempron Libos-Limoges-Paris. Ce dernier par la configuration informatique des terminaux de vente n'est jamais proposé au client.
Par ailleurs si vous vous connectez sur le site internet de vente de la SNCF, wwww.sncf.com, vous ne trouvez plus à partir du nouveau service 2009, le train de 11h07 au départ d'Agen via Limoges à destination de Paris. C'est peut-être un oubli, mais cela inquiète l'élu que je suis sur la volonté de pérenniser la ligne. On est loin de notre demande de voir deux aller retour quotidiens ente Agen et Limoges.
Vous prévoyez page 4 du plan transport voyageurs l'électrification de Limoges-Périgueux. Pourquoi n'envisagez vous pas d'électrifier cette portion jusqu'à Agen ? L'électrification d'une partie seulement de la ligne Limoges-Agen condamnera les dessertes entre Agen et Limoges. Nous vous demandons donc de prolonger cette électrification jusqu'à Agen.
Ces aménagements permettraient avec la mise en place d'opérateurs ferroviaires de proximité de proposer aux industriels et aux PME l'offre ferroviaire pour le transport de marchandises.
Je vous rappelle que la ligne de Agen à Limoges est une ligne touristique. Le fumélois à la porte du Quercy et du Périgord, doit permettre de proposer aux touristes, aux écoles, aux associations l'emprunt de cette ligne vers les sites touristiques : Sauveterre la Lémance, Belvès, Le Bugue, Les Eyzies, Périgueux...Mais que de difficultés pour établir un billet de groupe, qui ne peut être délivré que par l'agence SNCF de Bordeaux !..
Si je note favorablement la mise en place au nouveau service d'un train à 5h40 le lundi au départ de Monsempron Libos donnant accès aux trois TGV du matin en gare d'Agen, le Schéma Régional des Infrastructures et Transports doit servir au développement et à l'aménagement du territoire, même dans les territoires les plus éloignés de la région, ce qui sur les propositions actées ne semble pas le cas.
Même en étant au bout de la région, au bout du département, je vous demande de prendre en compte, dans le cadre d'un aménagement harmonieux du territoire, notre demande et de traiter le désenclavement de nos communes en priorité. Nous soutenons le projet de réouverture de la ligne ferroviaire Penne d'Agenais-Villeneuve sur Lot et Monsempron Libos-Fumel qui devrait être inscrit au SRIT pour un montant de 17 millions d'euros.
Vous remerciant par avance pour l'écoute que vous pourrez apporter à notre courrier, veuillez agréer, Monsieur le Président, l'expression de nos salutations distinguées.
Le Président : Jean Louis COSTES
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
CONSEIL REGIONAL AQUITAINE

Le Premier Vice Président :
Le Directeur Général des Services :

EQUIPEMENT
La Directrice Générale Adjointe :
Le Directeur des Infrastructures et Transports : J
La Chargée de mission Prospective
et projets ferroviaires :  fi<-
Affaire suivie par : Hélène Durand
Poste : 05 57 57 74 69
E-mail : helene.durand@aquitaine.fr
Réf. : 09-077
Bordeaux, le
18. MAI 2009
Monsieur Jacques VALADIE
Président du Collectif de coordination pour la défense de la ligne Agen Périgueux Paris (CODELIAPP)
Lieu dit « Coquillou » 47500 Fumel
Objet : Schéma Régional des Infrastructures, des Transports et de l' Intermodalité (SRIT)
Monsieur le Président,
Par courrier en date du 18 mars 2009, vous avez bien voulu m'adresser vos observations sur le projet de Schéma Régional des Infrastructures, des Transports et de l'Intermodalité (SRIT) présenté lors de la troisième conférence régionale.
— Je *4ens^ vous remercier pour l'intérêt que vous portez à l'élaboration du SRIT. Votre contribution a été mise en ligne sur le site internet du SRIT (srit.aquitaine.fr) afin pue l'ensemble des acteurs puisse en prendre connaissance.
Concernant votre première proposition d'une ligne ferroviaire d'intérêt national entre Agen et Limoges, elle paraît difficilement réalisable car la voie Agen - Périgueux accueille principalement des Ter Aquitaine. Pour autant, cette voie ferrée fait partie du réseau national et je m'assurerai de sa pérennité grâce à des travaux importants de modernisation. Quant à la voie ferrée entre Périgueux et Limoges, sa modernisation est envisagée dans le cadre de l'arrivée du TGV à Limoges. Je serai particulièrement attentif à ce que les liaisons Ter permettent un accès performant au TGV.
D'autre part, j'ai bien noté vos inquiétudes quant aux chiffres annoncés pour la réouverture de la ligne Penne - Villeneuve et correspond effectivement à une hypothèse haute. Le coût comprend le matériel et une provision pour la suppression des passages à niveau. RPF, qui sera maître d'ouvrage sur les infrastructures ferroviaires, doit d'ici la fin de l'année chiffrer le coût de la réouverture de cette ligne. Cette étude opérationnelle permettra de préciser le calendrier de réouverture, qui sera fonction notamment des délais d'études, de concertation, de procédures administratives et d'appels d'offres. Je ne manquerai pas de vous tenir informé des suites de ce dossier.
A Agen, la question d'une nouvelle gare TGV ou de l'utilisation de la gare actuelle est posée dans le cadre des études ferroviaires des «Grands Projets du Sud Ouest » actuellement menées par Réseau Ferré de France. Quel que soit le choix retenu, la gare TGV devra pouvoir être desservie par le Ter Aquitaine ou, a minima, par un transport en commun en site propre en lien direct avec la gare actuelle.
Enfin, j'ai bien pris connaissance de vos propositions sur un possible itinéraire Huesca -Tarbes - Auch - Agen - Périgueux - Limoges. Aujourd'hui, les études sur la localisation d'un tunnel de base sous les Pyrénées ne sont pas suffisamment abouties pour afficher des itinéraires précis. C'est pourquoi, il m'apparaît difficile d'afficher dès aujourd'hui une nouvelle vocation de l'axe Agen - Périgueux.
Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, l'expression de mes salutations les meilleures.
Le Président,
Alaih ROUSSET
Conseil Régional d'Aquitaine • Pôle Equipement Transports Construction • Direction des Infrastructures et des Transports
14, rue François de Sourdis • 33077 Bordeaux Cedex • Téléphone 05 57 57 80 00 • http://aquitaine.fr

_________________________________________________________________________________________________



Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : samedi 25 mars 2017